Réaliser un faux ciel au plafond

Sommaire

Réaliser un faux ciel au plafond

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Les plafonds s'habillent de faux ciels depuis bien longtemps, déjà dans l'Antiquité, puis au Moyen Âge et à la Renaissance. Cette pratique s'est poursuivie jusqu'à nos jours et offre encore à nos yeux le plus doux des décors. Quelle belle invitation à la détente, quelle fabuleuse sensation d'ouverture au beau milieu de nos espaces intérieurs ! Peindre un faux ciel, contre toute attente, n'est pas très compliqué.

Voici comment réaliser un faux ciel au plafond.

1. Rassemblez le matériel nécessaire

Voici le matériel de base pour réaliser un faux ciel.

La peinture

La peinture à l'huile permet de réaliser des merveilles, mais elle nécessite un vrai savoir-faire. Choisissez donc de la peinture acrylique satinée en pot, ou en tube si vous avez une petite surface et que vous voulez rester dans un ton clair.

Lire l'article Ooreka
Lire l'article Ooreka
  • Choisissez un ou deux bleus qui donneront la tonalité principale de votre ciel. Optez pour un bleucéleste ou de céruléum, par exemple (des bleus moyens), ou encore pour un bleu cyan, cobalt… au choix. Des pots d'un demi-litre suffisent pour un plafond d'une surface de 10 à 15 m².
  • Prévoyez également un pot d'1 l de blanc satin.
  • Enfin prenez en tubes (peinture acrylique pour décor en 100 ml ou 150 ml) de peinture noire et « ombre naturelle » pour les ombres.

L'outillage

  • 2 spalters 100 (largeur de 10 cm) ;
  • 1 éponge pour gros travaux (bien plane, à trous serrés) ;
  • 1 patte de lapin (petit rouleau de 10 cm de large) ;
  • 1 palette de peintre ;
  • 1 bac à peinture ;
  • 1 grosse brosse ronde (pinceau à bout rond) ;
  • 1 seau d'eau ;
  • des chiffons.
Lire l'article Ooreka

Le plan (ou plancher) de travail

Il est très important d'avoir un support parfaitement stable pour travailler un décor au plafond. L'inclinaison prolongée de la tête pouvant entraîner des déséquilibres, il faut pouvoir se tenir ou s'appuyer en toute sécurité.

Pour cette raison, un échafaudage s'impose ! Il en existe de très légers et faciles à monter pour des hauteurs standards jusqu'à 3 m. L'autre avantage, et pas des moindre, est le confort de travail. Sur l'échafaudage, vous avez tout votre matériel à portée de main, vous pouvez adopter la position qui vous convient pour travailler et couvrir une plus grande surface de plafond sans avoir à vous déplacer au sol.

Lire l'article Ooreka

Si vous optez pour l'escabeau, soyez prudents. Organisez votre installation (seau à peinture accroché, brosses et éponge posées dans le support prévu à cet effet) et tenez-vous en permanence d'une main à la partie haute de l'escabeau lorsque vous appliquez tête vers le haut. Baissez toujours la tête en douceur, et non brusquement.

Consulter la fiche pratique Ooreka

2. Préparez le plafond à peindre

Préparez votre support :

  • Vérifiez que votre surface est parfaitement saine et lisse.
  • Puis imprimez le plafond (passez une sous-couche ou une couche d'impression).
  • Peignez-le en deux couches de peinture acrylique satinée blanche pour obtenir un fond sur lequel la peinture du décor va pouvoir glisser et non s'accrocher.
  • Enfin, protégez les contours du plafond avec un ruban de masquage afin d'obtenir une finition propre et nette et de pouvoir travailler les bords sans gêne.
Consulter la fiche pratique Ooreka
Consulter la fiche pratique Ooreka

3. Réalisez un faux ciel au plafond

Il faut compter trois grandes étapes pour réaliser un faux ciel au plafond. Dans cette technique, c'est le bleu du ciel, donc le vide, que l'on peint et non les nuages. Ceux-ci apparaissent d'eux-même dans le blanc du plafond ! il est possible de partir sur un fond bleu pastel en rapportant du blanc pour créer les nuages, mais l'effet n'est pas aussi réaliste.

Placez vos nuages

Pour cette première étape, utilisez seulement le blanc et l'un des bleus, celui qui donnera le ton général de votre ciel.

  • Préparez dans un bac à peinture un mélange des deux pour obtenir un ton moyen que vous pourrez par la suite aussi bien renforcer qu'éclaircir.
  • Diluez légèrement la peinture pour qu'elle soit assez fluide et ne sèche pas trop vite pendant l'application. Ce dosage est à tester sur le plafond et à affiner.
  • Avec un spalter humide, prenez de la peinture de votre mélange bleu clair avec le bout de la brosse et venez tracer le contour extérieur d'un premier nuage avec des gestes doux et croisés, tout en créant les jolies formes arrondies et vaporeuses qui vous viennent à l'esprit (et surtout à l'œil !). Vous allez voir apparaître tout naturellement votre nuage.
  • Dès que la peinture est posée, venez l'estomper avec votre éponge humide en dégradant vers l'extérieur du nuage. Pensez aérien et léger !
  • Continuez à construire votre ciel en alternant surfaces bleues et nuages selon votre idée. Vous pouvez par endroits utiliser la patte de lapin pour appliquer plus largement la couleur, à vous de tester si l'outil vous convient.

Accentuez vos effets

Une fois construit, votre ciel demande à être retravaillé de façon à renforcer les contrastes et le réalisme du décor.

  • Gardez votre mélange de base et prenez votre palette. Mettez sur celle-ci une touche de votre bleu pur et d'un deuxième bleu le cas échéant, ainsi qu'une touche de blanc.
  • Travaillez en chargeant légèrement votre spalter dans le mélange de base et en prenant du bout des poils sur la palette, en très petite quantité, du bleu pur.
  • Appliquez au niveau des contours de certains nuages, pas tous, en vous laissant guider par votre regard et estompez avec le deuxième spalter propre et sec.
  • Enfin, rapportez du blanc pur par endroit pour renforcer l'aspect cotonneux de certaines zones de nuage. À cette étape, la brosse ronde permet des effets plus marqués, essayez-la !

Les nuages n'ont pas de formes très définies, n'hésitez pas à percer ceux-ci en amenant du bleu vers l'intérieur, sentez-vous très libre dans votre création avec un maître mot toutefois : ne pas en faire trop !

Ombrez votre ciel (facultatif)

Si vous souhaitez donner un caractère un peu plus ombrageux à votre ciel, utilisez les teintes de noir et d'ombre naturelle.

  • Définissez la position virtuelle du soleil (côté fenêtre par exemple).
  • Du côté opposé à la source lumineuse, ombrez vos nuages avec du gris (blanc + noir et ombre naturelle). Appliquez cette teinte sur le nuage en suivant son contour, sans le cerner de façon trop marquée, toujours en croisant et en estompant.
  • Revenez avec une deuxième passe plus soutenue par endroits, si vous le souhaitez, sur les plus gros nuages.

Ce ciel sera l'expression de vous-même, prenez grand plaisir à le réaliser et à le contempler par la suite !

Lire l'article Ooreka
Consulter la fiche pratique Ooreka

Matériel nécessaire pour réaliser un faux ciel au plafond

Imprimer
Bac à peinture

Bac à peinture

3 €

Chiffon

Chiffon

Récupération

Échafaudage

Échafaudage

À partir de 150 € (disponible en location)

Éponge

Éponge

1 € environ

Palette de peintre

Palette de peintre

À partir de 1 €

Peinture acrylique

Peinture acrylique

À partir de 5 €/L

Pinceau rond

Pinceau rond

À partir de 2 €

Pinceau Spalter

Pinceau Spalter

5 €

Rouleau patte de lapin

Rouleau patte de lapin

3 € environ

Ruban de masquage

Ruban de masquage

1 € le rouleau

Seau

Seau

À partir de 1 €

Sous couche universelle

Sous couche universelle

À partir de 10 € le litre

Aussi dans la rubrique :

Décoration par pièce

Sommaire

Décorer son couloir et son entrée

Décoration d'un couloir Décoration moderne Décoration minimaliste
Voir 3 articles de plus

Décorer son sous-sol et sa buanderie

Décoration d'une buanderie Décoration d'un sous-sol

Ces pros peuvent vous aider