Capitonner un fauteuil

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka

Sommaire

Capitonner un fauteuil

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Réaliser un capitonnage demande du temps, de la patience, du matériel – même si l'on peut remplacer certains outils par ceux que l'on a déjà –, ainsi qu'une préparation minutieuse du tissu. Quel que soit le siège ou le fauteuil, la technique est toujours la même, sachant qu'il y a une grande part de tâtonnements et d'ajustements tout au long du travail.

Voici comment capitonner un fauteuil.

Zoom sur le capitonnage

Le capitonnage diffère du boutonnage : il est en effet fait de creux, de pleins même sans boutons, avec un pli sur le tissu, alors que le second s'obtient par des boutons fixés sur le tissu décoratif, lequel, si on retire les boutons, reprend sa forme initiale.

Quel que soit le type de fauteuil que vous voulez capitonner :

  • vérifiez que la structure et le garnissage sont en bon état, le capiton se réalisant sur la toile (blanche) qui se trouve en dessous du tissu décoratif ;
  • libérez la zone de travail :
    • soit en retirant le jaconas – un tissu fin situé sous le fauteuil pour le protéger de la poussière – si vous faites un capiton sur l'assise ;
    • soit en retirant le tissu décoratif du dossier si vous capitonnez le dossier.
Consulter la fiche pratique Ooreka

1. Répartissez les capitons

Le nombre de boutons – et leur emplacement – est fonction de la surface et de l'aspect esthétique que vous voulez obtenir. Néanmoins, il est conseillé de respecter une distance d'au moins 15 cm entre chaque bouton, sachant que le premier peut être à 10 cm du cadre extérieur ou bien à 3 cm, voire 3,5 cm, de la cuvette.

  • S'il n'y a pas de règle quant au nombre de boutons et l'intervalle à adopter entre l'un et l'autre, la taille du fauteuil joue cependant un rôle déterminant : plus il est grand, plus grande est la distance entre les boutons, et plus importants aussi peuvent être les boutons.
  • Vous pouvez faire un schéma des capitons, à l'échelle, sur votre ordinateur ou bien sur du papier kraft, cela vous donnera une plus idée précise du nombre de boutons et de leur répartition sur la toile.
Consulter la fiche pratique Ooreka

2. Positionnez les capitons

Utilisez des houseaux (épingles à tapisserie), un réglet et un feutre pour positionner les capitons, c'est-à-dire les parties renflées.

  • En partant en bas à gauche de la toile, mesurez à l'aide d'un réglet l'emplacement des boutons.
  • Travaillez rangée par rangée, et de gauche à droite, en plaçant un houseau là où viendra un bouton, sachant qu'au final tous les boutons seront en quinconce et équidistants.
  • Assurez-vous que tous les houseaux viennent rigoureusement au bon endroit.
  • Puis remplacez chaque épingle à pâtisserie par une croix tracée au feutre magique ou faites un point de croix avec une aiguille et du fil de couleur.
  • Coupez chaque croix, en partant du cœur, avec une paire de ciseaux pointus.

3. Recouvrez les trous de découpe avec du molleton et de la ouate

Un molleton et de la ouate synthétique sont ensuite placés sur la toile : la ouate sert à maintenir le molleton en place, et les deux permettent au tissu de finition de s'enfoncer avec le bouton dans les épaisseurs pour que cela soit confortable et esthétique.

  • Coupez un morceau de molleton aux dimensions de la surface à recouvrir.
  • Coupez un morceau de ouate plus grand de 4 cm en longueur et en largeur.
  • Posez le molleton et la ouate sur la toile blanche et épinglez-les sur les bords à l'aide de houseaux.
  • En appuyant avec la pulpe des doigts, repérez les trous : aidez-vous du réglet et de vos mesures pour rester précis.
  • Écartez horizontalement les deux épaisseurs sur environ 2 cm au niveau de chaque trou.
  • Tout en tenant le mètre ruban, mettez les pouces au centre de l'intervalle entre 2 ouvertures sur la première rangée, et notez la mesure.
  • Faites de même pour la deuxième rangée, et renouvelez l'opération pour toutes les rangées qu'il y a sur le fauteuil, du centre du trou au centre du trou suivant.
  • À chaque fois, la mesure doit être quasiment identique : cette distance que vous obtenez entre les boutons est plus importante que la mesure d'origine dont vous ne devez plus tenir compte.
Consulter la fiche pratique Ooreka

4. Posez le premier bouton pour le capitonnage du fauteuil

Le capitonnage est fait sur le tissu décoratif avec de la ficelle à piquer, c'est-à-dire du fil de lin épais. Il est également possible d'utiliser du fil synthétique et un carrelet à 2 pointes de 30 cm ou plus.

  • Coupez des longueurs de fil d'environ 60 cm ; prévoyez-en autant que vous avez de boutons.
  • Mesurez et coupez autant de morceaux de sangle d'environ 2,5 cm.
  • Posez le tissu de finition pour recouvrir le fauteuil.
  • Passez la ficelle dans un bouton, puis enfilez en même temps les 2 brins dans le chas du carrelet.
  • Posez le premier bouton au milieu de la première rangée (en haut), en piquant le carrelet à travers toutes les épaisseurs à l'endroit du trou fait sous le tissu.
  • Tout en tenant le carrelet bien droit, glissez l'autre main sous toutes les épaisseurs pour le récupérer et le tirer ainsi que la ficelle.
  • Libérez la ficelle du carrelet et tirez-la : le bouton reste sur le dessus.
  • Retournez le fauteuil pour avoir la ficelle face à vous.
  • Faites un nœud coulant :
    • Formez une boucle avec l'extrémité de la ficelle en maintenant les 2 brins entre le pouce et l'index là où ils se rejoignent ; vous avez le brin le plus court sur la gauche ou la droite selon votre main.
    • Toujours en maintenant les 2 brins, passez le bout libre autour de la base de la boucle : la ficelle enroule donc votre pouce.
    • Ramenez le brin libre à travers la boucle, vers l'avant, en effectuant un second tour.
    • Passez ensuite la ficelle à travers les deux tours faits précédemment, de haut en bas.
  • Repliez un petit morceau de sangle sur lui-même et passez-le dans la boucle du nœud coulant.
  • Resserrez le nœud coulant sur la sangle et enfoncez, en même temps, le bouton à la profondeur voulue.
  • Posez, de part et d'autre de ce premier bouton, tous les autres de la rangée.
Consulter la fiche pratique Ooreka

5. Terminez le capitonnage du fauteuil

Pour la deuxième rangée, celle du dessous, commencez là aussi par le milieu.

  • Formez les plis au fur et à mesure, entre chaque capiton, en veillant à toujours les orienter dans la même direction.
  • Vérifiez, lorsque les capitons sont terminés, que tous les boutons sont à la même profondeur : au besoin, resserrez ou desserrez les nœuds coulants.
  • Formez alors tous les plis des capitons extérieurs, toujours dans le même sens, avant de rabattre le tissu sous l'assise (ou derrière le dossier) et de l'appointer sur le cadre en bois avec des semences de 13 mm.
  • Effectuez 3 nœuds simples bien serrés pour chaque brin de ficelle retenant les boutons.
  • Coupez la ficelle en laissant 1 cm.
  • Posez ou reposez un jaconas sous le fauteuil avec des semences de 13 mm.
  • Cachez les semences du pourtour du fauteuil avec un galon, une lézarde ou un passepoil… si cela est nécessaire.
Consulter la fiche pratique Ooreka

Matériel nécessaire pour capitonner un fauteuil

Imprimer
Aiguille à coudre

Aiguille à coudre

Moins de 1 €

Carrelet droit à deux pointes

Carrelet droit à deux pointes

Ciseau de couturière

Ciseau de couturière

À partir de 15 €

Feutre

Feutre

0,50 €

Fil à coudre

Fil à coudre

Environ 2 €

Houseaux

Houseaux

Mètre ruban

Mètre ruban

À partir de 4 €

Papier + crayon

Papier + crayon

Déjà possédés

Réglet

Réglet

Ces pros peuvent vous aider